Conseiller-ère en gestion des déchets biomédicaux
Poste numéro 1251-026

TYPE DE MANDAT:

Coopérant volontaire (CV/OS)
Mandat non accompagné - Ce mandat n'offre pas de soutien pour les conjoint-e-s et les personnes à charge

PARTENAIRE:

Conseil burkinabè des organisations de développement communautaire

PAYS ET LIEU D'AFFECTATION:

BURKINA FASO , Burkina Faso : Ouagadougou avec des déplacements dans les zones d’interventions du programme

DURÉE:

Durée flexible

DATE DE DÉPART PRÉVUE:

La date de départ est conditionnelle à la finalisation du dossier administratif et à l'approbation de la demande de visa. Les candidatures seront examinées et le mandat restera ouvert jusqu'à ce qu'il soit comblé.

APERÇU:

Le Programme d’amélioration de la santé des mères et des enfants - phase 2 (PASME 2) est financé par Affaires mondiales Canada (AMC) et mis en œuvre par l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC).

Démarré en juin 2016 pour une durée de 4 ans (2016-2020), le Programme couvre les régions de l’Est, du Nord et du Centre-Ouest et est réalisé conjointement avec des partenaires canadiens (Université Laval, Radios rurales internationales) et des partenaires burkinabè : le Ministère de la Santé, le Conseil burkinabè des organisations de développement communautaire (BURCASO) et Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel (SEMUS).

Le Programme appuie les objectifs du Plan national de développement sanitaire (PNDS) 2011-20 du Burkina Faso en contribuant à réduire la mortalité chez les mères et les enfants de 0 à 59 mois en focalisant son intervention sur :

l’amélioration de la prestation de services de santé essentiels fournis aux mères, aux femmes enceintes, aux nouveaux-nés et aux enfants de moins de 5 ans (l’offre);

l’amélioration du taux d’utilisation des services essentiels de santé par les mères, les femmes enceintes, les nouveaux-nés et les enfants de moins de 5 ans (la demande).

L’EUMC et ses partenaires ont développé une stratégie d’intervention basée sur l’émergence d’un consensus social et des changements de comportements autour d’une ’’mortalité materno-infantile évitable et inacceptable’’ Agir pour la vie ( https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=IMWVem_P02o&feature=youtu.be   )

RÔLES ET RESPONSABILITÉS:

  • Le conseiller ou la conseillère en gestion des déchets biomédicaux sera sous la responsabilité de la coordination du programme et travaillera en collaboration avec les partenaires locaux et les parties prenantes. Sa principale responsabilité est la mise en œuvre du Plan de gestion de l’environnement et assurer la prise en compte de l’environnement dans toutes les activités du programme, dont la construction des ouvrages de gestions des DBM.
  • Tâches
  • Assurer la mise en œuvre du Plan de gestion de l’environnement et les activités du plan de travail annuel en lien avec cet axe transversal;
  • Proposer des outils de suivi du plan d’action, dont un cadre de mesure de performance (indicateurs, données de références, méthode de collecte, périodicité);
  • Mettre en place un plan de suivi des ouvrages installés ou construits : incinérateurs, vidoirs, aires de lavage;
  • Faire le suivi post-formation du personnel de santé des sites bénéficiaires des ouvrages en entretien des ouvrages et en gestion des déchets biomédicaux;
  • Concevoir et diffuser des outils de communication en lien avec la gestion des déchets biomédicaux pour le personnel et les centres de santé;
  • Appuyer les partenaires lors des formations en gestion des déchets biomédicaux et le suivi-post-formation;
  • Agir en tant que personne-ressource pour le personnel en hygiène et assainissement des centres de santé;
  • Proposer toute innovation visant à gérer de façon efficace les déchets biomédicaux;
  • Appuyer l’équipe de suivi & évaluation pour renseigner les indicateurs du cadre de mesure de rendement de PASME 2;
  • S’assurer de la prise en compte de la dimension de l’égalité homme et femme dans la mise en œuvre du mandat;
  • Documenter les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets biomédicaux;
  • Documenter l’expérience (étude de cas, etc.) du programme dans la construction, la gestion des déchets biomédicaux et la mise en place des mesures d’atténuations;
  • Rédiger les rapports requis par le programme PASME 2.

EXPÉRIENCE ET COMPÉTENCES REQUISES:

  • Diplôme supérieur en environnement ou dans un autre domaine pertinent;
  • Expérience pratique dans la gestion des déchets biomédicaux;
  • Connaissance des normes de l’OMS en matière de gestion des déchets biomédicaux;
  • Connaissance des normes du Burkina Faso en matière de gestion des déchets biomédicaux, un atout;
  • Connaissance de l’égalité entre les femmes et les hommes souhaitée;
  • Avoir une faculté d’adaptation, de la souplesse, d’excellentes habiletés pour travailler en équipe et une sensibilité aux réalités culturelles ;
  • Expérience dans un pays en développement un atout

AVANTAGES ET APPUI POUR LES VOLONTAIRES:

  • Un appui et un encadrement avant le départ et tout au long de l’affectation dans le pays.
  • La participation à une formation pré-départ qui permet d’apprendre sur le programme, d’acquérir des compétences pratiques pour la vie et le travail dans un contexte interculturel et de rencontrer d’autres volontaires. Les déplacements, les repas et l’hébergement sont couverts.
  • Une séance d’information et d’orientation à l’arrivée dans le pays.
  • Une formation linguistique dans le pays, si exigée.
  • Des vols aller-retour, visas et permis de travail.
  • Des coûts des vaccins et antipaludéens spécifiques aux pays et exigés.
  • Une assurance santé.
  • Une modeste allocation mensuelle de subsistance pendant l’affectation.
  • L’hébergement pendant l’affectation.
  • Le droit à des vacances annuelles.
  • Une séance de bilan retour au Canada à la fin de l’affectation. Les déplacements, repas et hébergement sont couverts.
  • Une incroyable opportunité de bonifier vos compétences professionnelles et de connaître l’expérience d’une vie!

CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ:

  • Les personnes qui désirent postuler doivent être des citoyen-ne-s canadien-ne-s ou des résident-e-s permanent-e-s et avoir entre 18 et 70 ans.
  • La date de départ est conditionnelle à la finalisation de toutes les exigences administratives (ex. processus de demande de visa, certificat médical, vérification d’absence de casier judiciaire, documents de voyage, etc.) dans les délais.
  • Pour participer au programme, toutes les personnes volontaires devront faire une contribution financière minimum de 1 500$.

POUR POSTULER: